Biographie

À télécharger: CV complet de Noël Antonini

À télécharger: CV résumé de Noël Antonini

La première envie, quand vous rencontrez Noël, c’est de le croquer en une seule bouchée. Et pour y arriver, comme le plat est consistant, commençons par un bref résumé…

Noël Antonini est né en Suisse, à «La Source» à Lausanne, le 21 décembre 1972. Curieux de la vie, il n’a pu attendre le 24 décembre, minuit, pour découvrir le monde.
Vaudois d’origine, c’est le canton de Neuchâtel qui l’accueille. Aujourd’hui encore c’est dans son nid d’aigle des Montagnes neuchâteloises qu’il retourne se ressourcer après de multiples envols dans la francophonie.
Son parcours scolaire est tout d’abord, à son grand dam, obligatoire! Et c’est à la fin de ses études au Gymnase cantonal de Neuchâtel qu’il commencera à se tripoter la fibre artistique. Il chausse ses moon-boots, enfile sa doudoune et ses moufles pour monter à 1000 mètres d’altitude, afin de prendre à bras le corps une formation de Graphiste à l’EAA (école d’arts appliqués) de la Chaux-de-Fonds.
Et c’est là-haut, au hasard des rencontres, qu’il s’encouble sur les planches de l’improvisation théâtrale. Depuis ce jour-là, il ne les quitte plus. Il intègre rapidement l’équipe Suisse professionnelle d’improvisation, les Revues de Cuche et Barbezat, crée la Compagnie «Peutch» dans laquelle il incarne le personnage de «Maurice», et découvre l’univers de l’audiovisuel.
La suite est un enchaînement sans fin d’aventures qui l’emmènent embraser «la ville lumière», sucer des glaçons au Québec ou manger de la sciure du Cirque National Suisse Knie… Et il espère bien que tout cela n’est qu’un début!

C’est avec un Master de l’HESAAS* en poche, que Noël Antonini enrichit sa carrière artistique d’expériences, de rencontres et d’aventures.

Il met un doigt dans l’engrenage de l’improvisation en 1992, attrape le virus de la scène et est diagnostiqué incurable. Condamné, il se donne avec une générosité avide à sa passion de la scène et en fait son métier.
Dans l’improvisation, il intègre rapidement la sphère professionnelle, puis participe au mondial d’improvisation. Il entre enfin dans le Livre des Records en 1998 avec les «53 heures d’impro». L’improvisation est aussi à l’origine de la Compagnie Peutch avec la création en 1995 de leur premier spectacle  «Peutch improvise».
En parallèle et grâce à la Compagnie Peutch, il a l’occasion de tutoyer de multiples médias, tel que la télévision, la radio et la presse écrite. Mais ce qui enrichit encore plus ses expériences, c’est son engagement dans la Compagnie Le Caméléon.
En effet en 1996, la Compagnie Le Caméléon l’accueille à bras ouverts, il n’hésite pas une seconde et se jette dans l’aventure. Il y apprend la pratique du «Théâtre Forum» d’Augusto Boal, en travaillant comme comédien et comme auteur.  Il y développe aussi ses compétences de coach et formateur en milieu professionnel. Cet échange mutuel depuis plus de quinze ans le nourrit autant professionnellement qu’humainement.

Bon Dieu qu’il est encore jeune! Que va-t-il bien pouvoir faire de toutes ces années qui scintillent à l’horizon?

En effet, faire rire, c’est son domaine et il continuera de le faire! À l’aube de la quarantaine, ses besoins et ses envies mûrissent et changent. Aujourd’hui, il connaît mieux ses forces et ses faiblesses. Et surtout, il y a tous ces domaines qu’il n’a fait que vouvoyer et qu’il désire aujourd’hui intimement tutoyer: encore et toujours jouer, mais devant une caméra cette fois. Sur scène bien sûr et toujours, mais alors du théâtre. Prendre du recul et regarder tout cela de l’extérieur, et continuer à mettre en scène. Et puis sérieusement et même si ça prof de français se retournera dans sa tombe, finir d’écrire son spectacle solo!
Il y a aussi cette évidence qui est apparue ces dernières années, suite à la création et réalisation des «Strips Peutch» dans le Matin dimanche en 2004, puis plus récemment en 2009, avec la conception et réalisation de spots publicitaire pour «Defactos» (entreprise d’informatique). L’évidence que sa formation de Graphiste à L’École d’Arts et son parcours de comédien ont fait germer en lui, la capacité de concevoir, raconter, et mettre en scène des scénarios de manière visuelle. Raison pour laquelle, Noël dirige aussi ses envies et projets vers la conception publicitaire et de fictions humoristiques.
Quand on l’écoute parler, on perçoit bien vite quel plaisir il a de se voir grandir, et quelle facilité innée il a, de garder son âme d’enfant!

Rêver, créer, et se réinventer pour que rien ne s’arrête jamais; ou un instantané du temps qui passe!

Quels sont ses rêves, ses projets juste là maintenant et pour demain? Tout en continuant de grandir au travers des Compagnies Peutch, Catch-impro et Le Caméléon, il a porté à bout de bras plusieurs projets.
Il a créé notamment des fictions Peutch «Vieux» pour la télévision.  Il a mis en scène les spectacles de Nathalie Devantay et Sarkis Ohanessian. Il est devenu Champion du Monde avec Carlos Henriquez lors de la Coupe du monde de Catch-Impro 2015 au Théâtre du Passage de Neuchâtel. Il a mis en scène le premier spectacle solo du personnage Catherine d’Oex interprété par Pascal Morier-Genoud. Il a improvisé dans l’émission d’improvisation radiophonique « TakÔtak » qu’il a lui-même imaginée, réalisée et co-produite pour RTS-La Première.

Le nouveau défi qu’il se lance aujourd’hui est l’écriture d’un seul en scène humoristique… À suivre 😉

*HESAAS: Haute École Supérieur d’Autodidacte des Arts de la Scène