Author: noel

« Intérieurs » 1/2 par Daniel Fazan sur RTS La Première

 Joyeux ou sérieux Noël?

A la quarantaine resplendissante, Noël Antonini a entrepris de créer un solo hors des Peutch dont il fait partie dès le début. Un solo autobiographique écrit et joué la prochaine saison. »Intérieurs » l’a rencontré à Fontainemelon (NE) au cours de l’approche écrite de ce prochain spectacle de la saison 2013-2014. Et le rencontrera lors des deux autres étapes de son travail sur le même sujet.

Premier épisode: naissance d’un show qui commence par l’envie, la nécessité et les motivations. Puis dans quelques mois autre épisode qui verra la mise en scène de Michèle Guigon et enfin les premières représentations.

L’Intérieurs d’une création et d’une mise en danger. La vie d’un soliste de la scène, fut-il drôle ou grave, passe par les doutes et les illuminations, le bonheur et l’exploration des fêlures. Joyeux et grave Noël.

« Intérieurs » 2/2 par Daniel Fazan sur RTS La Première

Réaliser un spectacle à partir de ses souvenirs et sensations est toujours un pari, audacieux. En deux épisodes concentrés nous en faisons le témoignage. « Vivre est incurable », c’est mourir qui pique un peu ». Titre fleuve pour un moment de ruisseau intimiste. De l’entrée en scène à sa sortie, Noël Antonini nous raconte au Théâtre du Dé à Evionnaz en Valais, les racines de son solo. Un moment fort de sa vie et de ceux qui y assistent. Encore quelques dates pour y goûter.

Émission « Format A3 » RTN-RFJ-RJB, partie 1 (mars 2014)

L’émission « Format A3 » sur RTN-RFJ-RJB interview Noël Antonini sur la création et la tournée de son spectacle solo « Vivre est incurable, c’est mourir qui pique un peu ».

Interview en deux partie: Partie 1

Émission « Format A3 » RTN-RFJ-RJB, partie 2 (mars 2014)

L’émission « Format A3 » sur RTN-RFJ-RJB interview Noël Antonini sur la création et la tournée de son spectacle solo « Vivre est incurable, c’est mourir qui pique un peu ».

Interview en deux partie: Partie 2

Premières répétitions à Paris, janvier 2014

Petit aperçu des toutes premières répétitions parisiennes du spectacle « Vivre est incurable, c’est mourir qui pique un peu ». C’est cette première mise en jeu qui entraîne un dégraissage du texte pour ne ressortir que l’essentiel.

Présentation de l’affiche du spectacle solo

 

Shooting photos et interview de Christine Caron, photographe de la création « Vivre est incurable c’est mourir qui pique un peu ». Présentation de l’affiche officielle du spectacle créée par le graphiste, Dominique Studer.

Sketch inédit pour le NIFFF 2013

 

Sketch d’introduction de la cérémonie d’ouverture du « Neuchâtel International Film Fantastic Festival » 2013, présentée par Noël Antonini.

Les coulisses d’une création: Séance d’écriture avec Michèle Guigon

 

Extraits d’une séance d’écriture du spectacle solo de Noël Antonini « Vivre est incurable, c’est mourir qui pique un peu » avec Michèle Guigon, comédienne, auteure et metteuse en scène, le 13 juin 2013 à Paris.

Site de Michèle Guigon

Les coulisses d’une création: Montage du texte pas à pas

 

Quand l’écriture mène à la folie ou le suivi de quelques heures de mise en place du texte « Vivre est incurable, c’est mourir qui pique un peu ».

Les coulisses d’une création: Question à Michèle Guigon

 

Michèle Guigon, auteure, comédienne et metteuse en scène, répond à la question « Pourquoi avoir dit OUI? » à la mise en scène et la co-écriture du spectacle solo de Noël Antonini?

Site de Michèle Guigon