Canal Alpha: Reportage du Journal de 19h00

Reportage de Canal Alpha pour le Journal de 19h00 du 27 février 2014. Extraits du spectacle et interview capté lors de la représentation du 22 février au Théâtre de la Tour de Rive à La Neuveville.

One Comment

  1. Samedi 22 février 2014 … la nuit est tombée, il pleut … un peu par hasard j’ai rendez-vous ce soir à la Tour de Rive à la Neuveville avec le solo de Noël Antonini.
    Je me retrouve dans un petit café-théâtre sympathique, convivial … je m’y sens tout de suite bien … l’endroit idéal pour y découvrir un spectacle s’intitulant « Vivre est incurable, c’est mourir qui pique un peu ».
    Installée un peu en retrait mais proche de la scène, un verre de pinot noir à portée de main, je m’imprègne de l’ambiance et observe les derniers préparatifs, notamment l’installation des quelques éléments de décor. Pour moi le spectacle a déjà un peu commencé!
    Tout est en place, le comédien s’assied alors quelques minutes, scrute discrètement le va-et-vient de son public puis interroge du regard et finalement adresse à Dominique un « C’est bon … on peut y aller? ».
    Les lumières s’éteignent, les souvenirs de vacances apparaissent… puis commence le récit autobiographique drôle, sensible, incisif, déroutant, dérangeant … le mal être, voir le malaise, côtoie les rires à gorge déployée, un contraste incroyable, extrême au sein d’un même public! Moi je passe du sourire attendri, au rire généreux puis aux larmes chaudes et salées… la tendresse, la douceur, les écorchures, les failles et la fragilité avouées du comédien m’emportent et me font lâcher prise …
    MERCI pour ce partage, pour toutes ces belles émotions qui nous réveillent et nous font prendre conscience de la réalité et de la beauté de la vie.
    CARPE DIEM non?

    Encore merci et félicitations à un bel artiste.
    Cathy

    Répondre
    1

Laisser un commentaire