Peutch extraits de On nourrit d’étranges pensées, 1998

Ils sont vieux, très vieux. Ils ont la vie devant eux. Ambroise, Fernand et Maurice égrènent paisiblement leurs vieux jours au home des Endives. Mais le roi de la soupe, M. Knorr leur réserve une surprise…
Leur amitié n’a d’égal que leur jalousie, leur devise s’inspire des trois mousquetaires « Un pour tous, tous pour un… mais chacun pour soi ». Ces trois filous ont la langue bien pendue et le verbe aiguisé. Un spectacle où le rire bouscule la tendresse et le cynisme tutoie l’amour. A l’époque ils vivaient en noir et blanc, aujourd’hui ils ont la couleur. Ils nourrissent d’étranges pensées qui vous feront languir d’être vieux à votre tour. Une vraie cure de jouvence!

Ce spectacle est né suite au succès de la création des personnages des trois petits vieux lors de la Revue de Cuche et Barbezat 1997-98. C’est à la demande du public, de voir évoluer Ambroise, Fernand et Maurice dans leur propre univers, que Peutch se lance le défi de leur imaginer un quotidien.
La sobriété du décors, trois chaises, laisse place à la découverte de l’univers du home des Endives, ses employés, ses autres pensionnaires. Mais surtout les rapports qu’entretiennent Ambroise, Fernand et Maurice avec tout ce petit monde.
Un pari réussi à en croire le public et les médias. Le spectacle est rapidement couronné de sept prix récoltés dans les divers festivals d’humour d’Europe, dont les plus prestigieux. Un tel succès ne pouvait laisser indifférente la ville lumière, et c’est la Comédie Paris qui a ccueilli le premier volet des aventures de nos trois petits vieux pendant quatre mois. Puis le Québec qui lui ouvrira tout grand ses portes, pour une première tournée québecoise en 2006.

Ce spectacle a été joué plus de 350 fois en francophonie.

Auteurs: Noël Antonini, Christophe Bugnon,, Carlos Henriquez
Comédiens: Noël Antonini, Christophe Bugnon,, Carlos Henriquez
Metteur en scène: Jean-Luc Barbezat
Création lumière: Matthias Mermod
Musique: Alain Roche